GENERATION 60


La 15e édition du festival du film de Compiègne complètera le panorama amorcé l'an dernier sur les riches années 60. L’idée de croiser cinéma populaire et cinéma d'auteur français sera conservée, même si la frontière entre les deux genres, nous l'avons vu, est parfois très étroite. Nous ferons notamment un focus sur les actrices françaises de l'époque dont quelques-unes seront présentes.
 
Une invitée prestigieuse Corinne Marchand, un hommage à Alain Decaux et une rencontre avec Marc Ferro sur la transmission de l’histoire à la télévision et au cinéma, une compétition de courts métrages, des rencontres ciné-histoire et, en point d’orgue, un spectacle sur Georges Méliès avec des films récemment retrouvés et restaurés ! Bon festival !

Corinne Marchand


Le 11 novembre sera consacrée aux questions de la transmission de la connaissance historique à la télévision avec un hommage à Alain Decaux, récemment disparu. Écrivain, biographe, conteur... Alain Decaux a également fait les grandes heures de l’histoire à la radio et à la télévision ! Le festival du film de Compiègne, dont il était le président d'honneur depuis sa création, lui rend hommage en organisant une journée consacrée à la transmission audiovisuelle de la connaissance historique. Une rencontre avec Marc Ferro sera l’occasion d’évoquer sa longue carrière d'historien et de spécialiste des rapports entre cinéma et histoire, ainsi que sa présence à la télévision des années 60 aux années 90. Le soir, au Théâtre Impérial, Marc Ferro présentera L'Enfance d'Ivan (1962) d'Andreï Tarkovski. 

Dans un autre registre, un hommage sera rendu à l'illustre Georges Méliès, pionnier du cinématographe, magicien et génial metteur en scène. Nous montrerons en effet, plusieurs films à trucs et autres fééries de cet artiste multiple qui ont été récemment retrouvés et restaurés. Projeter sur l'écran du Théâtre impérial des copies originales coloriées au pinceau, avec musiciens et bonimenteurs, constituera à coup sûr une formidable attraction.  


À cet agenda, il faut ajouter, comme chaque année, des rencontres « ciné-histoire » et des débats à la bibliothèque ou au Mémorial de l’internement et de la déportation, en lien avec les thématiques et les problématiques abordées dans la programmation des films qui, bien sûr, seront tous présentés par des spécialistes.

Sans oublier les actions pédagogiques : des séances scolaires pour les primaires, les collèges et les lycées de Compiègne et de son agglomération ; des dossiers mis en ligne pour les enseignants du secondaire ; une journée de formation des enseignants organisée en partenariat avec le rectorat d'Amiens. 


© Compiègne - Festival du Film de Compiègne
Edition 2016 - Programme - Pédagogie - Le Festival - Publications - Vidéos - Partenaires - Contacts