La photographie et la Grande Guerre / En présence de Jean Richardot et Joëlle Beurier

Dès le début de la Grande Guerre, la technique photographique instantanée, comme les moyens de la diffusion de masse des clichés, sont en place. Pourtant, la France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne présentent à leur public une image différente du conflit. Le regard porté sur la violence des armes comme sur l'héroïsme des soldats est excessivement dur en France, feutré en Grande-Bretagne, traditionnel en Allemagne. A l'origine de ces représentations divergentes, on trouve des contextes de production de la censure très éloignés. Toutefois, ce sont principalement les variables culturelles qui modifient le paysage visuel de la Grande Guerre dans chaque nation.

Autour d’une table-ronde animée par Laurent Véray, le photographe Jean Richardot et la spécialiste des médias de la Grande Guerre Joëlle Beurier, reviendront sur la photographie et la Grande Guerre et parleront à la fois des documents d'époque et de  la photographie contemporaine.

En partenariat avec La Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale, le soutien du Ministère de l'Éducation nationale et en partenariat avec la Fondation Alexandre Varenne

 
Exposition de photographies «  La photographie du centenaire »
Dans le cadre de l’appel à projet national intitulé « La Photographie du Centenaire », invitant les classes de collèges et de lycées à produire une photographie symbolisant, cent ans après, le conflit et ses traces mémorielles, le Festival du film propose une exposition regroupant les photographies retenues par le jury.

>>> Exposition visible du 3 au 15 novembre à la Bibliothèque Saint-Corneille et sur les grilles du Parc Songeons. Vernissage le mardi 3 novembre à 18h30.


© Compiègne - Festival du Film de Compiègne
Edition 2015 - Programme - Exposition - Pédagogie - Le Festival - Publications - Vidéos - Partenaires - Contact