Jeune Public 

« L’Etrange, l’Etranger »

Tout en haut du monde (2016) de Rémi Cha - 80 minutes
Conseillé pour : CE1 /CE2 / CM1 / CM2
 
A la fin du XIXe siècle, en Russie, Sasha, issue de l'aristocratie, est une adolescente intrépide et rebelle. Alors qu'elle étouffe dans une vie faite de conventions, la jeune fille, passionnée par les exploits de son grand-père disparu au cours d'une expédition maritime, décide de se lancer sur ses traces. Son balluchon fait, elle traverse le pays en train, dans l'espoir d'embarquer sur un bateau qui lui permettra de retrouver le navire de son grand-père, coincé dans les glaces du pôle Nord. Mais, sans ressources et sans contact, elle commence par déchanter, avant d'être recueillie par une aubergiste qui accepte de l'employer un temps...

Tout en haut du monde reçoit un excellent accueil de la part de la presse française. Au moment du festival d'Annecy 2015, Stéphane Dreyfus remarque dans La Croix que «La force de son souffle emporte le film de Rémi Chayé vers des latitudes cinématographiques rarement atteintes dans le cinéma d’animation français» et compare le film au roman Michel Strogoff de Jules Verne en matière de puissance évocatrice.

Ma vie de courgette (2016) de Claude Barras -70 minutes Conseillé pour : CM1 / CM2
 
Ce film d'animation permet d'aborder en classe avec délicatesse des sujets tels l'amitié, l'amour, la fraternité, l'entraide, la maltraitance, etc.…
Courgette n’a rien d’un légume, c’est un vaillant petit garçon. Il croit qu’il est seul au monde quand il perd sa mère. Mais c’est sans compter sur les rencontres qu’il va faire dans sa nouvelle vie au foyer pour enfants. Et puis il y a cette fille, Camille. Quand on a 10 ans, avoir une bande de copains, tomber amoureux, il y en a des choses à découvrir et à apprendre. Et pourquoi pas, même, à être heureux…

Le film Ma vie de Courgette exprime avec force l’ambivalence de l’enfance. C’est une période d’apprentissage et de découverte des règles de vie en commun. Le film traduit des émotions fortes, négatives ou positives. Il souligne l’importance de l’amitié et de l’amour dans le processus de reconstruction. Le film montre comment, pour vivre ensemble, il faut adopter des valeurs (fraternité, solidarité, entraide) qui permettent de se sentir membre d’une collectivité.

Cheval de guerre (2011) deSteven Spielberg  - 146 minutes
Conseillé pour : Tous niveaux de collège
 
Le jeune Albert vit avec ses parents dans une ferme louée dans le Devon, en Angleterre. Son père achète à prix d'or un magnifique cheval, fasciné par cet animal hors du commun. Mais en ces temps de Première Guerre mondiale, l'animal est vendu à la cavalerie britannique et envoyé au front, il passe donc du champ de labour au champ de bataille. Albert se voit alors obligé de s'engager à son tour, et vit une aventure atypique, côtoyant des soldats au front, il découvre l'horreur de la guerre.

Adapté du roman War Horse de
Michael Morpurgo (auteur britannique de littérature jeunesse), ce film rend notamment hommage aux huit millions de chevaux sacrifiés durant la Première Guerre mondiale.

Persepolis (2007) de Marjane Satrapi, Vincent Paronnaud - 95 minutes
Conseillé pour : CE2 /CM1 /CM2
 
A Téhéran, en 1978, Marjane, 8 ans, vit dans une famille aux opinions libérales. Très proche de sa grand-mère, elle tente de comprendre les événements et suit la révolution islamique qui se termine par la chute du régime du Chah. Tout change pour elle et pour sa famille : Marjane est obligée de porter le voile et s'imagine un destin de révolutionnaire. D'autres bouleversements tragiques surviennent avec la guerre contre l'Irak. Dans le pays, la répression devient toujours plus sévère. Les années passent. Marjane part en Autriche pour ses études...

Gros succès mérité pour cette adaptation des quatre albums composant Persepolis, dessinés par Marjane Satrapi (…) On suit l'itinéraire d'une jeune fille de ses 8 à 18 ans, qui prend conscience, peu à peu, que l'intolérance est toujours liée à la bêtise et à l'ignorance » (Pierre Murat, Télérama).

Le vieil homme et l’enfant (1967) de Claude Berri - 90 minutes
Comédie dramatique avec Michel Simon, Alain Cohen, Charles Denner.
Conseillé pour : CM1 /CM2
 
Dans la région de Grenoble, en pleine Seconde Guerre mondiale. Un couple de retraités mène une vie
aussi paisible que morne, tout juste rythmée par la radio, qui donne régulièrement des nouvelles du front. Considérablement influencés par la propagande gouvernementale, les deux vieillards ont la phobie des Juifs, des Américains et des Anglais. Mais un beau jour, leur fille leur confie la garde d'un petit réfugié parisien. Ils ignorent que l'enfant, Claude, est juif et le traitent immédiatement comme leur petit-fils. Méfiant tout d'abord, l'enfant sympathise bientôt avec ses nouveaux tuteurs...

Comme l'enfant, poseur de gênantes questions, Claude Berri montre les contradictions de l'époque, par une maïeutique tendre et efficace (…).Inspiré, dit-on, par ses propres souvenirs, le cinéaste donne à sa chronique les teintes du quotidien, s'interroge sur le divorce entre être humain et fantoche politique, mais veut croire, à travers cette lumineuse histoire, à la force des sentiments. (Cécile Mury, Télérama)

Indigènes (2007) de Rachid Bouchareb - 128 minutes
Drame historique, avec Jamel Debbouze, Thibault de Montalembert, Assaad Bouab.
Conseillé pour : TERMINALE
 
En 1943, après le débarquement des Américains en Algérie et au Maroc, l'Armée de la Libération se constitue depuis les colonies françaises d'Afrique du Nord. Le film raconte la découverte de la guerre et de l'Europe, de l'Italie jusqu'aux portes de l'Alsace, par trois tirailleurs algériens et un goumier marocain : Abdelkader, Saïd, Mesaoud et Yassir. La guerre leur apporte la désillusion face aux discriminations mais aussi l'émergence d'une conscience politique et l'espoir.

A l’heure du débat sur le rôle de la France dans ses anciennes colonies, à l’heure de la revendication, pour des milliers d’Africains, du nord et au-delà du Sahara, d’une plus grande place pour la mémoire de l’esclavage, le film Indigènes  sonne tout à la fois comme une déclaration d’amour pour eux et comme la dénonciation d’une injustice sur le sort qui leur fut réservé, après guerre.



Cette programmation reste soumise à une réserve définitive des droits de diffusion

© Compiègne - Festival du Film de Compiègne
Programme - Jeune Public - Infos utiles - Publications - Comité d'organisation - Contacts